ste_croix_planIl ne reste rien aujourd'hui du couvent Sainte-Croix-de-la Bretonnerie qui se trouvait aux n°35-37 de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, si ce n'est le tracé des deux ruelles du square Sainte-Croix-de-la Bretonnerie. Il s'agissait d'un couvent de l'ordre des chanoines réguliers de Sainte-Croix, également appelés Croisiers, ordre fondé en 1211 par Théodore de Celles,chanoine de Liège, entre Liège et Namur. Ils observent la règle de saint Augustin. Au début du XIIIe siècle, la rue Sainte-Croix-de-la Bretonnerie s'appelait la rue de Lagny dite la Grande Bretonnerie, en raison d'un terrain qui s'y trouvait, le Champ aux Bretons, lui-même ainsi nommé d'après une famille du XIIIe s., les Breton ou Le Breton. En 1258, dans cette rue, saint Louis donna aux chanoines réguliers de Sainte-Croix plusieurs maisons appartenant à Robert de Sorbon qui reçut en échange des maisons rive gauche : "revindrent une autre maniere de freres qui se faisoient apeler 

turgot_ste_croix_les freres de Sainte-Croix, et portent la crois devant leur piz et requistrent au roi qu'il leur aidast ; et li rois le fist moult volentiers ; et les hebergea à Paris en une rue qui est appellée le quarrefour du Temple, qui ore est apelée la rue Saint Croiz" (Grandes Chroniques de France, Bnf, ms. fr. 2615, déb. XIVe s,fol. 235v). L'église du couvent était parallèle à la rue de la Bretonnerie (visible ci-contre sur plan de Louis Bretez, dit de Turgot, 1734-39 ; le nord est à gauche). La rue devint au début du XIVe siècle la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie. Au XVIIe siècle, l'entrée principale du couvent se situait dans le cul-de-sac Sainte-Croix, la section de l'actuel square Sainte-Croix-de-la Bretonnerie donnant sur le n°13 de la rue des Archives. La communauté de la Bretonnerie fut supprimée en 1778, les bâtiments et l'église vendus en 1793 puis démolis.