Image_2Sur le plan de Turgot (ci-contre, 1739 ; le nord est à gauche) on peut voir au milieu de la Seine, au large du couvent des Célestins et de l'Arsenal une île qui n'existe plus aujourd'hui. Il s'agit de l'Île Louviers, ou Île des Javiaux. Elle tiendrait son nom de Nicolas de Louviers, prévôt des marchands en 1468-70, qui en était propriétaire ("Javiaux" provient de "javeau" qui désigne un amas photo_satde sable et de limon). Elle était louée à des marchands de bois et servait de lieu de stockage du bois. En 1847, la petite rivière du Mail qui séparait l'île de la rive droite (et que l'on pouvait passer à pied sec l'été) fut comblée et ainsi rattachée à la rive. On peut voir encore aujourd'hui sur la photo satellite les contours de l'Ile Louviers, entre le boulevard Morland et le quai Henri IV (en vert ci-contre).

 

Bibliographie :

Philippe LORENTZ et Dany SANDRON, Atlas de Paris au Moyen-Age, Paris, Parigramme, 2006.

Jacques-Benjamin SAINT-VICTOR, Tableau historique et pittoresque de Paris, Paris, 1823.