18 octobre 2009

SAINT-PAUL-DES-CHAMPS

L'église Saint-Paul-des-Champs. Aux n°30-32 de la rue Saint-Paul s'élévait jusqu'à la fin du XVIIIe siècle l'église Saint-Paul-des-Champs. Sa fondation remonte à l'époque mérovingienne. Il s'agissait à l'origine d'une chapelle dédiée à saint Paul, créée vers 632-642, qui jouxtait le cimetière du même nom où étaient enterrées les religieuses du couvent Saint-Eloi fondé sur l'île de la Cité au VIIe siècle (les inhumations sur l'île étaient alors interdites). Des sarcophages mérovingiens retrouvés rue Neuve-Saint-Pierre témoignent... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 13:26 - - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2009

LA VILLE-NEUVE DU TEMPLE

L'installation des Templiers. Les Templiers s'installèrent à Paris vers le milieu du XIIe siècle. Ils s'établirent d'abord près des églises Saint-Gervais et Saint-Jean-en-Grève, puis, au plus tard en 1240, à l'emplacement de l'actuel square du Temple dans le 3e arrondissement où ils édifièrent l'enclos du Temple. On ignore en partie comment se fit ce déplacement ; ils auraient acheté des terres dans cette zone dès la fin du XIIe siècle. Au XIIIe siècle, ils étaient les maîtres d'une très vaste seigneurie, la censive du Temple ... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 18:32 - - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2009

L'ILE LOUVIERS

Sur le plan de Turgot (ci-contre, 1739 ; le nord est à gauche) on peut voir au milieu de la Seine, au large du couvent des Célestins et de l'Arsenal une île qui n'existe plus aujourd'hui. Il s'agit de l'Île Louviers, ou Île des Javiaux. Elle tiendrait son nom de Nicolas de Louviers, prévôt des marchands en 1468-70, qui en était propriétaire ("Javiaux" provient de "javeau" qui désigne un amas de sable et de limon). Elle était louée à des marchands de bois et servait de lieu de stockage du bois. En 1847, la petite rivière du Mail qui... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 16:30 - - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2009

LE COUVENT DE SAINTE-AVOIE

Localisation. Jusqu'en 1790 s'élévait à l'angle de la rue du Temple (n°61) et de la rue Geoffroy-l'Angevin le couvent de Sainte-Avoie. On a figuré  le couvent en rouge sur les deux plans ci-contre et ci-dessous.  Sur le plan de Truschet et Hoyau ci-dessous, dit plan de Bâle, vers 1552, le nord est  à gauche. La fondation du couvent. Le couvent de Sainte-Avoie avait été fondé en 1288, par le curé de l'église Saint-Merri qui acheta dans cette rue une maison afin d'y créer une communauté de veuves pauvres. On se trouvait... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 15:41 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 octobre 2009

SAINTE-CROIX-DE-LA-BRETONNERIE

Il ne reste rien aujourd'hui du couvent Sainte-Croix-de-la Bretonnerie qui se trouvait aux n°35-37 de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, si ce n'est le tracé des deux ruelles du square Sainte-Croix-de-la Bretonnerie. Il s'agissait d'un couvent de l'ordre des chanoines réguliers de Sainte-Croix, également appelés Croisiers, ordre fondé en 1211 par Théodore de Celles,chanoine de Liège, entre Liège et Namur. Ils observent la règle de saint Augustin. Au début du XIIIe siècle, la rue Sainte-Croix-de-la Bretonnerie s'appelait la rue de... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 09:46 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2009

LES BLANCS-MANTEAUX

La fondation des Blancs-Manteaux. L'église des Blancs-Manteaux se situe entre la rue des Blancs-Manteaux (n°12) et la rue des Francs-Bourgeois. En 1258, saint Louis permit à l'ordre mendiant des Servites de Sainte-Marie (fondé par sept riches marchands laïcs florentins en 1233) de s'y établir et d'y créer un couvent, jouxtant la muraille de Philippe-Auguste (représentée en rouge ci-contre sur la plan de Bâle, vers 155, où le nord est à gauche, et par le trait noir épais sur le plan actuel ci-dessous) : "revint un autre maniere de... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 19:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 septembre 2009

LES BILLETTES

Le miracle de l'hostie profanée. L'église et le cloître des Billettes se trouvent aux n°22-24 de la rue des Archives (en rouge sur le pan ci-contre), à l'emplacement d'une chapelle fondée à la fin du XIIIe siècle pour commémorer le miracle de l'hostie profanée par le juif Jonathas. Le récit le plus ancien de cet épisode est un texte latin en prose datant de 1322 environ et conservé aux Archives nationales. Il raconte qu'une femme chrétienne avait mis ses plus beaux vêtements en gages chez un prêteur juif de la rue des Jardins (future... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 15:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2009

L'HOTEL SAINT-POL

Un nouvel hôtel princier. Après l'invasion du palais de la Cité par les bourgeois d'Etienne Marcel en 1358, Charles V (ci-contre : Statue de Charles V, Musée du Louvre, Paris), alors dauphin, aurait décidé la création d'un nouvel hôtel princier dans l'est de Paris. Le roi ne voulait plus résider au palais de la Cité, et était déjà logé à cet endroit car il était l'hôte de l'archevêque de Sens Il s'agissait d'un quartier aéré, qui possédait encore un caractère rural. Il était recommandé à l'époque comme un  des lieux les plus... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 17:43 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 septembre 2009

LES BEGUINES

La fondation du couvent. En 1264, saint Louis installa une communauté de béguines dans le Marais : "Et fist em plusuers liex de son roiaume mèsons de beguines, et leur donna rentes pour elles vivre, et commanda l'en que en y receust celes qui vourroient faire contenance à vivre chastement" (Jean de Joinville, Histoire de Saint Louis, Paris, Firmin-Didot, 1859, p232). Leur maison était située entre les actuelles rue Charlemagne au nord, rue du Fauconnier à l'ouest et rue de l'Ave-Maria au sud (voir plan ci-contre). Leur couvent... [Lire la suite]
Posté par jolimarais à 18:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 septembre 2009

L'HÔTEL DES TOURNELLES

Les origines de l'hôtel des Tournelles. En 1388, Pierre d'Orgemont, chancelier de France et du Dauphiné de Charles VI, fit reconstruire une maison à proximité de l'hôtel Saint-Pol, de l'autre côté de la  rue Saint-Antoine, du n°28 au n°38., c'est-à-dire entre les actuelles rue de Birague et impasse Guéménée (en rouge sur le plan ci-contre). L'hôtel comprenant de vastes jardins était ceint d'un mur doté de nombreuses tourelles, d'où son nom de "Tournelles". A la mort de Pierre d'Orgemont, son fils Pierre, évêque de Paris, qui y... [Lire la suite]